Visite Intérieure

« Empêche ta langue de dire des paroles méchantes, interdis à ta bouche de mentir. Tourne le dos au mal et fais le bien. Cherche la paix et poursuis-la toujours » (Psaume 33, 14-15) Extrait de la Règle de St Benoît

Facebook

Saint Évêque dit Saint-Nicolas, bois polychrome, XIXe  
inscrit le 10/ 09/1980

"Pourquoi dans le village a-t-on toujours appelé cette statue Saint Nicolas ? Il est vrai que jusqu’à la moitié du XXè siècle, les curés de St Loup apportaient le 1erseptembre, date de la Fête du Pays, les reliques de Saint Loup et de Saint Nicolas, à la Fontaine-aux-Saints, où avait lieu une procession"


Cette statue en bois polychromé a été restaurée en 2002 par Laurence Chicoineau ; diplômée de la Maîtrise de Sciences et Restauration spécialité : bois et cires
Haute de 80cm et large de 32cm, elle représente un évêque – présence d’une crosse et d’une mitre- Sa polychromie du XIXe d’aspect mat est destinée à imiter une statue du XVe. De nombreuses parties étaient altérées, attaquées par les insectes et la rouille des clous, la polychromie était très endommagée. Après traitement : refixage, nettoyage, traitement insecticide, consolidation réintégration, et harmonisation des lacunes picturales, il a été procédé à une protection anti-vol. Le coût de la restauration a été supporté par le Conseil Général, Direction des Archives et du Patrimoine et l’association des “Après-Midi de Saint-Loup”

Facebook


Vierge à l’Enfant : statue de pierre du XIVe 
classée le 30/09/1911



De nombreuses Vierges à l’Enfant font partie de la statuaire bourguignonne


Cette très jolie Vierge, un peu déhanchée, porteuse d’un enfant qui la regarde, lui-même porteur d’une colombe est un splendide spécimen de l’art du quatorzième siècle. Le restaurateur, Monsieur Carlos Albors disait lui-même que sa qualité était exceptionnelle et que l’on peut voir la valeur de sa facture, au drapé de sa robe qui n’a ni commencement ni fin.

Anciennement polychrome, cette statue qui était autrefois dans l’absidiole sud a subi forces dégradations. D’abord, elle a été badigeonnée, puis ensuite passée à l’acide !!! Enfin un morceau de fer la traversait pour lui tenir la tête ! Sa restauration en 1995 dans le cadre des « Églises du Provinois » a permis de lui trouver une place d’honneur à la croisée du transept.




Facebook



Statue d’évêque : Saint Loup ? Pierre du XIIIe siècle, classé le 30 09 1911

Cette statue sans tête était dans un coin de l’église et avait déjà perdu une main qu’on avait pu récupérer, l’autre n’ayant pas été perdue pour tout le monde ! !L’atelier Albors a été chargé de la restaurer en 1995. Peut-être représente-t-elle notre saint Patron ou un autre évêque …Datant du treizième et de bonne facture, elle méritait elle aussi une mise en valeur. Il est à noter qu’à l’heure actuelle on ne restaure pas en refaisant les parties manquantes, comme au XIXe (la tête dans son cas) On laisse l’œuvre telle qu’on l’a trouvée.







Facebook


Les fresques du chœur

Se référer au livret écrit par Mr et Mme Grillon (en vente aux AMSL)

Facebook
Facebook
1. Saint Évêque Avant 
2. Après 
1. Avant dans l’absidiole sud
2. Les dégradations
3. Maintenant à la croisée du transept
4. L’enfant Jésus et sa colombe

1. La statue du Saint Évêque avant dans l’église
2. Le travail à faire
3. Jean-Marc Sellier dans l’atelier Carlos Albors
4. Le Saint  Évêque prêt pour la repose, à la croisée du transept